[stock-market-ticker symbols=" ^SPX;^DJI;CL;COMMODITIES:GC;COMMODITIES:SI;CRYPTO:BTC;BONDS:US10YBY;^VIX;^FTSE100" stockExchange="NYSENasdaq" width="100%" palette="financial-light"]

Bridgepoint acquiert LumApps pour 650 millions de dollars 

Le fonds britannique Bridgepoint rachète LumApps, l’éditeur français d’intranets pour entreprises, avec l’ambition d’en faire un leader mondial. 

Le fonds d’investissement Bridgepoint a acquis LumApps, une société française spécialisée dans les plateformes numériques pour entreprises, pour 650 millions de dollars. Cette acquisition représente l’une des transactions les plus importantes de l’année en France dans le secteur de la French Tech. 

L’accord implique une cinquantaine de cadres de LumApps, y compris son fondateur et PDG Sébastien Ricard. Les anciens investisseurs, dont Goldman Sachs, Eurazeo, Bpifrance et Iris Capital, quittent l’entreprise. Bridgepoint a précisé que l’opération, sans condition préalable, devrait être finalisée en juillet. 

Objectif : devenir un leader mondial 

Sébastien Ricard a exprimé que ce rachat est un moment symbolique. L’entreprise avait déjà fait plusieurs levées de fonds et acquisitions de start-up, et est rentable depuis 2023. Il souligne que Bridgepoint va renforcer leur leadership technologique, en soutenant la R&D et en accélérant leur expansion en Europe, aux États-Unis et au Japon. LumApps vise un chiffre d’affaires de 80 millions d’euros cette année. Notamment grâce à ses solutions SaaS et conversationnelles alimentées par l’IA.  

LumApps centralise diverses applications professionnelles comme les agendas partagés, les e-mails, les réunions en visioconférence, la gestion des notes de frais, la facturation et la formation à distance. Ces applications sont développées par des géants tels que Microsoft et Google, ainsi que par des entreprises comme Salesforce et Cegid, et des start-up comme Teach on Mars, acquise récemment. Basée à Tassin-la-Demi-Lune, près de Lyon, LumApps sert 700 entreprises et 5 millions d’utilisateurs, dont 40 % aux États-Unis. Ses clients incluent Airbus, Veolia et LVMH. 

Une croissance anticipée et des recrutements importants 

Pour maintenir son avance technologique, LumApps prévoit de recruter entre 160 et 200 personnes d’ici 2028. La société envisage également de nouvelles acquisitions, notamment dans le domaine de la mobilité. Vincent-Gaël Baudet de Bridgepoint Europe indique que LumApps pourrait fusionner avec une société de taille similaire. Le marché de l’intranet et des plateformes numériques, évalué à 9 milliards d’euros et croissant de 15 % par an, est très concurrentiel. Bridgepoint ambitionne de positionner LumApps comme leader mondial dans ce secteur. 

Bridgepoint, avec ses 62 milliards d’euros d’actifs, possède déjà plusieurs entreprises technologiques comme Kyriba, Fenergo, Calypso, eFront, Brevo et Forward. 

À lire aussi :

PARTAGER

Abonnez-vous
à notre Newsletter