[stock-market-ticker symbols=" ^SPX;^DJI;CL;COMMODITIES:GC;COMMODITIES:SI;CRYPTO:BTC;BONDS:US10YBY;^VIX;^FTSE100" stockExchange="NYSENasdaq" width="100%" palette="financial-light"]

“Choose France” : 15 milliards d’euros d’investissements étrangers, un record

Le sommet “Choose France”, destiné à promouvoir les investissements étrangers sur le territoire national organisé à Versailles réunira cette année environ 180 dirigeants d’entreprises étrangères. Ces derniers devraient investir 15 milliards d’euros dans 56 projets. Un record depuis le lancement de ce rendez-vous il y’a sept ans.

Parmi les annonces les plus notables figure celle de Microsoft, qui prévoit d’investir 4 milliards d’euros dans la construction d’un nouveau centre de données dans l’est de la France et l’expansion de centres existants en région parisienne et près de Marseille. Ces investissements sont destinés à répondre à une demande croissante pour l’intelligence artificielle et les services de cloud computing, ce qui souligne l’importance croissante de la France comme pôle technologique en Europe.

D’autres entreprises ont également dévoilé leurs projets. FertigHy, par exemple, planifie un investissement considérable de 1,3 milliard d’euros pour la construction d’une usine d’engrais bas carbone dans la Somme. De même, Amazon prévoit d’injecter 1,2 milliard d’euros pour étendre ses capacités de cloud en région parisienne ainsi que son infrastructure logistique en Auvergne-Rhône-Alpes, ce qui reflète la croissance continue du commerce électronique et de la technologie du cloud en Europe.

McCain, le géant canadien, investira également de manière significative avec 350 millions d’euros pour moderniser et agrandir ses lignes de production de frites et de pommes de terre dans le Pas-de-Calais et dans la Marne.

Les investissements ne s’arrêtent pas là : l’entreprise suisse KL1 envisage de dépenser 300 millions d’euros pour lancer une entreprise de raffinage de nickel près de Bordeaux, tandis que la société allemande Ilium annonce 400 millions d’euros pour la fabrication d’un “avion régional électrique” en Nouvelle Aquitaine, soulignant les efforts en innovation dans les secteurs de l’énergie et du transport.

Le sommet attire également des dirigeants de premier plan de grandes institutions financières comme JPMorgan, Goldman Sachs, et Bank of America, ainsi que des acteurs majeurs de l’industrie pharmaceutique comme Novartis et AstraZeneca, sans oublier les fonds souverains saoudien et qatari.

2,1 milliards d’euros d’investissement dans l’industrie pharmaceutique

Le secteur pharmaceutique fait également partie intégrante des investissements annoncés lors du sommet “Choose France”, avec des engagements significatifs de grandes entreprises internationales, soulignant l’importance de la France dans la recherche et le développement pharmaceutique.

Sanofi, leader pharmaceutique tricolore, a annoncé un investissement de 1,1 milliard d’euros destinés à des projets industriels, dont la majeure partie (1 milliard d’euros) sera allouée à l’usine de Vitry-sur-Seine. Cet investissement massif vise à doubler la capacité de production de cette installation, qui s’est transformée au fil des quinze dernières années de la production de médicaments chimiques à celle de traitements biologiques.

Cet investissement est susceptible de créer 350 nouveaux emplois, renforçant l’impact économique positif de Sanofi sur le marché du travail local et affirmant son rôle d’acteur majeur dans l’économie française.

Par ailleurs, Pfizer a annoncé des investissements supplémentaires de 500 millions d’euros sur cinq ans et AstraZeneca prévoit d’investir 388 millions de dollars.

Enfin, GSK a annoncé un investissement de 140 millions d’euros, qui pourrait également être orienté vers la recherche ou l’amélioration des capacités de production en France.

À lire aussi :

PARTAGER

Abonnez-vous
à notre Newsletter