[stock-market-ticker symbols=" ^SPX;^DJI;CL;COMMODITIES:GC;COMMODITIES:SI;CRYPTO:BTC;BONDS:US10YBY;^VIX;^FTSE100" stockExchange="NYSENasdaq" width="100%" palette="financial-light"]

La France championne d’Europe de l’attractivité économique

Pour la cinquième année d’affilée, la France se maintient en tête de liste des nations les plus attractives d’Europe pour les investissements étrangers, selon le baromètre annuel du cabinet EY.

1.194 projets d’investissements étrangers en 2023, c’est ce qu’indique le dernier rapport annuel du cabinet de conseil EY. Ce chiffre positionne la France devant des pays comme le Royaume-Uni et l’Allemagne, qui ont respectivement attiré 985 et 733 nouvelles initiatives d’investissement.

La France a réussi à préserver sa position de leader en matière d’attractivité pour les investissements étrangers pour la cinquième année consécutive, révèle le baromètre annuel d’EY.

Près de 40.000 emplois créés

Bien que le nombre total de projets ait légèrement diminué de 5 % par rapport à l’année précédente, ces investissements ont généré un nombre significatif de nouvelles opportunités d’emploi. En effet, ils ont abouti à la création de 39 773 emplois, marquant une augmentation de 4 % par rapport à 2022.

Les atouts de la France

Malgré des défis tels que les pénuries de main-d’œuvre, la France se distingue par son vivier de talents bien formés. De plus, les infrastructures du pays, incluant les réseaux ferroviaires, électriques et de télécommunication, sont considérées comme robustes et fiables. La gestion gouvernementale de la crise énergétique est également vue comme un point fort, surtout dans un contexte où d’autres nations font face à des hausses significatives des coûts énergétiques. Cependant, cette gestion reste sous surveillance critique, selon les conclusions de l’étude.

Par ailleurs, la qualité de vie en France continue de séduire les entreprises étrangères. Toutefois, il est à noter que de nouvelles préoccupations émergent, en particulier concernant la sécurité, un sujet qui suscite désormais plus d’inquiétudes qu’auparavant.

À lire aussi :

PARTAGER

Abonnez-vous
à notre Newsletter