[stock-market-ticker symbols=" ^SPX;^DJI;CL;COMMODITIES:GC;COMMODITIES:SI;CRYPTO:BTC;BONDS:US10YBY;^VIX;^FTSE100" stockExchange="NYSENasdaq" width="100%" palette="financial-light"]

Le géant de la volaille LDC annonce un chiffre d’affaires de 6,2 milliards d’euros

Par Euroland Corporate

Le groupe français LDC, poids lourd de la volaille avec ses marques Loué, Le Gaulois et Maître Coq, a dépassé la barre des 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour son exercice décalé 2023-2024, une performance obtenue grâce à l’augmentation de ses prix de vente et à ses acquisitions. De mars 2023 à février 2024, le chiffre d’affaires s’est élevé à 6,2 milliards d’euros, en hausse de 6%

Selon les analystes d’Euroland, ces chiffres sont parfaitement en ligne avec les attentes et celles du consensus et traduisent, comme attendu, un second semestre moins dynamique (+2,1% publié, -1,0% LFL) que le S1 (+10,5% publié, +8,2% LFL). La performance reste excellente pour le groupe, qui dépasse le cap des 6 milliards de CA annuel. Tous les objectifs de LDC (ROC 2023-2024 > 350 M€, CA 2026-2027 > 7Mds avec EBITDA >560 M€) sont par d’ailleurs confirmés.

Perspectives

Suite à cette belle performance, LDC réaffirme l’ensemble de ses guidances, à savoir l’atteinte d’un Résultat Opérationnel Courant (ROC) d’au moins 350 M€ sur l’exercice en cours et un chiffre d’affaires 2026-2027 supérieur à 7 milliards d’euros, avec un EBITDA d’au moins 560 M€, impliquant une marge d’environ 8%.

Après quelques ajustements, notamment pour intégrer le retour à une activité promotionnelle plus importante sur la fin d’exercice, nous ajustons notre prévision de ROC 2023-2024 à 364 M€ (vs 375 M€ précédemment), soit une marge de 5,9% (+75 bps YoY).

A plus long terme, malgré la prudence du management, nous continuons de penser que les objectifs 2026/2027 fixés par le groupe devraient être assez largement dépassés, s’ils ne sont pas revus entre temps.

Recommandation

Suite à cette publication, nous réitérons notre recommandation à Achat et notre objectif de cours de 182€ sur le titre, objectif qui fait ressortir un potentiel de hausse supérieur à +30%.

À lire aussi :

PARTAGER

Abonnez-vous
à notre Newsletter