[stock-market-ticker symbols=" ^SPX;^DJI;CL;COMMODITIES:GC;COMMODITIES:SI;CRYPTO:BTC;BONDS:US10YBY;^VIX;^FTSE100" stockExchange="NYSENasdaq" width="100%" palette="financial-light"]

Renault s’associe avec le chinois Geely pour produire des moteurs thermiques

Après avoir lancé “Ampere” pour les véhicules électriques, Renault a créé le 31 mai une nouvelle entreprise, “Horse Powertrain”, en partenariat avec le constructeur chinois Geely, cette fois axée sur les moteurs thermiques.

Les constructeurs automobiles Renault et Geely ont annoncé vendredi la création de leur coentreprise à parts égales, HORSE Powertrain Limited, spécialisée dans le développement et la production de solutions et systèmes pour moteurs à combustion, transmissions, systèmes hybrides et batteries.

“Suite aux accords signés le 11 juillet 2023 entre Renault et Geely, et après l’approbation des autorités compétentes, HORSE Powertrain Limited a été officiellement créée le 31 mai 2024”, ont déclaré les deux partenaires dans un communiqué commun. “HORSE Powertrain Limited prévoit un chiffre d’affaires annuel d’environ 15 milliards d’euros et une production de 5 millions de groupes motopropulseurs par an”, ont ajouté Renault et Geely.

Le siège social de HORSE est basé à Londres, au Royaume-Uni. Matias Giannini a été nommé directeur général de la coentreprise, tandis que le conseil d’administration sera présidé par Daniel Li et composé de six administrateurs représentant à parts égales les actionnaires.

Actuellement, HORSE emploie environ 19.000 collaborateurs, répartis sur 17 sites de production et 5 centres de recherche et développement à travers le monde.

HORSE compte déjà 9 clients et prévoit de fournir à l’avenir de “nombreux clients industriels”.

HORSE Powertrain Limited va concevoir, développer, produire et vendre toutes les solutions et systèmes pour les moteurs, les transmissions, les systèmes hybrides et les batteries, dotés des dernières technologies de pointe.

Le moteur thermique n’est pas prêt de disparaître

Malgré la montée en puissance des véhicules électriques, le moteur thermique a encore de l’avenir, selon Jean-Dominique Senard, Président de Renault. Il estime que cette technologie continuera d’exister pendant au moins 70 ans, en se combinant avec des solutions hybrides et l’hydrogène.

À lire aussi :

PARTAGER

Abonnez-vous
à notre Newsletter