[stock-market-ticker symbols=" ^SPX;^DJI;CL;COMMODITIES:GC;COMMODITIES:SI;CRYPTO:BTC;BONDS:US10YBY;^VIX;^FTSE100" stockExchange="NYSENasdaq" width="100%" palette="financial-light"]

VusionGroup attaqué pour des irrégularités comptables, l’action chute lourdement

L’action de VusionGroup chute lourdement en bourse ce vendredi. Le spécialiste des étiquettes électroniques fait l’objet d’accusations d’irrégularités comptables par le fonds spéculatif britannique ShadowFall.

VusionGroup a perdu jusqu’à 16,6 % en séance ce vendredi, enregistrant ainsi la plus forte baisse du SRD.

Matthew Earl, le fondateur de ShadowFall, a écrit hier sur le réseau social X que les accusations de fraude concernant l’an dernier une société française cotée et son actionnaire/fournisseur pourraient être fondées. Bien qu’il ne nomme pas explicitement les entreprises concernées dans son post, les utilisateurs de Twitter pensent qu’il fait référence à VusionGroup et BOE Technology.

Matthew Earl relancerait ainsi les accusations de manipulations comptables formulées en juin 2023 par le fonds spécialisé en vente à découvert, Gotham City. Le fonds évoquait des pratiques comptables frauduleuses et trompeuses entre VusionGroup et l’un de ses principaux actionnaires, BOE Technology. Selon le fonds, ces pratiques visaient à gonfler le chiffre d’affaires et les résultats du groupe français. Suite à ces accusations, que VusionGroup réfute, le groupe avait vu sa valeur chuter de 58%.

Réaction de VusionGroup

VusionGroup a réagi au tweet de ShadowFall, en déclarant que ce tweet crée de la confusion en ne citant aucune entreprise et tente de raviver un épisode d’attaque dont elle a été victime l’année dernière.

Le spécialiste des étiquettes électroniques affirme qu’un vendeur à découvert utilise la communication financière d’un de leurs partenaires, sans le nommer, pour établir un lien avec les anciennes allégations de Gotham City. La société a déclaré que ces accusations avaient été catégoriquement démenties par la société et prouvées comme étant fausses et délibérément trompeuses.

À lire aussi :

PARTAGER

Abonnez-vous
à notre Newsletter